In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player

Powered by RS Web Solutions

Atelier de formation des responsables des laboratoires des structures publiques et privées sur le prélèvement et le transport sécurisé des échantillons biologiques

L’Institut National de Recherche en Santé Publique (INRSP) a organisé en collaboration de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) du 15 au 24 Août 2016 au profit des responsables des laboratoires des structures publiques et privées un atelier de formation sur le transport sécurisé des échantillons biologiques destinés au diagnostic des maladies à potentiel épidémique.

La cérémonie d’ouverture officielle de l’atelier est présidée par le chargé des missions au Ministère de la Santé en présence du représentant de l’OMS et du Directeur de l’INRSP.

Au cours de son allocution le Directeur de l’INRSP, Dr. Mohamed Brahim Elkory a rappelé que le présent atelier rentre dans le cadre des activités du plan d’action 2016 de l’INRSP, qui visent le renforcement des efforts menés par département de la santé pour se conformer au règlement sanitaire international (RSI 2005) à travers la surveillance, le diagnostic rapide et la riposte aux événements de santé publique. Il a également soulevé que cette formation sera organisée en deux sessions regroupant les responsables du réseau des laboratoires de santé publique et ceux des laboratoires du secteur public et privé dans le but de rehausser le niveau de ce réseau et de contribuer efficacement dans la prévention et le diagnostic des maladies à potentiel épidémique par les plus récentes techniques reconnues au niveau international (RT-PCR).    

Le Directeur de l’INRSP a soulevé que cet atelier a pour objectif de :

* Améliorer la collecte et l’envoi des échantillons et des matières infectieuses du niveau périphérique au niveau central ;

* Contribuer à la détection (diagnostic) précoce des épidémies ;

* Effectuer de prélèvements sécurisés au niveau des SS ;

* Préparer les colis des échantillons et des matières infectieuses au laboratoire ;

* Respecter les consignes d’envoi ou de réception des colis ;

* Mettre en place une équipe fonctionnelle au niveau national ;

* Enregistrer les opérations et faire un compte-rendu au responsable du laboratoire.

 

Quant au représentant de l’OMS en Mauritanie, Dr. Jean Pierre BAPTISTE a indiqué que toutes les matières infectieuses collectées et transportées pour toute sortes de raisons tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des frontières, entre les différents laboratoires de santé publique, l’expéditeur doit veiller à ce que l’emballage et les conditions d’expéditions répondent aux normes réglementaires recommandées par l’OMS pour préserver l’intégrité des matériels et faciliter leur arrivée à destination en toute sécurité.

Le représentant s’est félicité pour l’encadrement de cette formation qui est assuré par les experts nationaux de l’INRSP.

La première session de l’atelier (15-19 Août 2016) a regroupé 14 participants venant de 7 Wilayas (Hodh Ech Chargui, Hodh El Gharbi, Assaba, Nouadhibou, Brakna, Gorgol et Guidimagha) et des structures sanitaires publiques et privée (Clinique Chiva, Hôpital Militaire, Hôpital de l’Amitié, SE/DLM, CNTS et INRSP).

La deuxième session de l’atelier (20-24 Août 2016) a regroupé 16 participants venant des autres Wilayas (Adrar, Inchiri, Tiris-zemour, Tagant et les trois Wilayas de Nouakchott) et des structures sanitaires publiques et privée (CHN, HCZ, CHME, CHS, Clinique Kissi, Clinique Nejah, CS de police et de l’INRSP).

A la fin de cet atelier de formation de 10 jours, les recommandations formulées sont :

ü  Approvisionner les laboratoires en matériels et consommables nécessaires pour la riposte aux épidémies ;

ü  Assurer la traduction des documents en arabe ;

ü  Améliorer la coordination entre les différents structures de santé ;

ü  Mettre  en place un programme annuelle de perfectionnement des responsables du réseau de laboratoire sur le prélèvement et le transport des échantillons biologiques ;

ü   Améliorer  le système national  d’acheminement des échantillons biologiques ;

ü  Plaider pour la formation du personnel des laboratoires au niveau régional pour mieux maitriser le prélèvement et le transport sécurisé jusqu’au laboratoire de l’INRSP ;

ü  Améliorer la coordination entre les responsables des laboratoires responsables de la surveillance épidémiologique au niveau des structures sanitaires.

Les cérémonies de clôture de ces deux sessions de formation ont été remarquées par la remise des attestations aux participants.      

 

 

Photos de la première session de formation du 15 au 19 Août 2016

 

Photos de la deuxième session de formation du 20 au 24 Août 2016